Russie 2018 : Argentine-Islande, le portier des Vikings élu homme du match

Photo; Haititempo

P-au-P, 16 juin 2018 [COONEWS] — Le gardien de but de la formation de l’Islande, Hanes Halldorsson a été élu sans surprise « homme du match » lors de la rencontre opposant l’Albiceleste et face aux Vikings plus connu sous le nom de l’Islande. Un match à forte intensité qui s’est achevé sur le score  nul d’un but (1-1) partout ce samedi 16 juin 2018.

Malgré les assauts répétitives des joueurs emmenés par Sampaoli, les hommes de la scandinave ont créé la surprise de ce mondial, en repoussant chacune de ces attaques, à partir d’une solide muraille érigée par leur défense.

Contre toute attente, l’un des meilleurs pions de cette formation, a été le portier Hannes Halldorsson, qui a pu repousser le pénalty de Leonel Messi à la (64e) minute de jeu, ce qui aurait pu donner l’avantage à l’Albiceleste.

Auteur de plusieurs arrêts impressionnants dans la rencontre, il a pu sortir le grand jeu face à une équipe d’Argentine déterminée, qui aspirait à s’imposer lors de sa première sortie dans la compétition, pour au moins avoir une meilleure avance sur son prochain adversaire, le Nigeria.

L’homme de Randers au Danemark est le premier portier à rafler ce prix d’homme du match pour cette 21e édition du mondial Russie 2018.

Les Argentins vont s’en vouloir

Favoris et ultra-dominateurs dans ce match, les hommes de Jorge Sampaoli n’ont jamais trouvé la solution face à des Islandais regroupés en défense. Sergio Agüero réussit pourtant à ouvrir le score mais les errances défensives ont vu les Vikings revenir à la marque, tandis que Messi a raté un penalty.

Un très bon point pris pour son premier match en Coupe du Monde. L’île aux 350 000 habitants peut être fière de ses joueurs qui ont tenu tête au finaliste de la dernière édition et l’un des favoris de la compétition. Mieux, s’ils ont surtout défendu très bas, les Vikings ont failli doubler la mise à plusieurs reprises, sur les quelques contre-attaques qu’ils ont eu à jouer. De bon augure pour la suite.

Les deux équipes se séparent sur le score de 1-1. Grosse déception pour l’Albiceleste, grosse performance pour les Vikings.

Ce premier match du groupe D, le groupe de la mort, entre l’Argentine, finaliste malheureux du dernier mondial, et l’Islande, surprise du dernier Euro et plus petit pays à participer à ce Mondial 2018, a été ka surprise générale.

Les Islandais n’ont fait aucune victoire lors de leurs deux matchs de préparation, concédant le match nul (2-2) contre le Ghana après avoir chuté face à la Norvège. Alors que les Argentins n’ont disputé qu’un seul match de préparation pour cette Coupe du Monde. Les coéquipiers de Lionel Messi se sont imposés (4-0) face à Haïti et ont refusé de jouer la deuxième rencontre prévue face à Israël.

Sur le plan tactique, le système de défense de l’Islande a été plus défensif. Le sélectionneur Heimir Halgrimsson a fait débuter son équipe en 4-4-2 qui peut se changer en 4-5-1 face au favori du groupe. Mais la surprise du dernier Euro compte bien jouer avec toutes ses forces, dont Gylfi Sigurdsson, le milieu de terrain d’Everton.

4-3-3 équilibré concocté par Jorge Sampaoli pour l’entrée de l’Albiceleste dans la compétition. Javier Mascherano est aligné en sentinelle devant la défense avec Lucas Biglia et Maximiliano Meza tandis que Lionel Messi a accompagné Sergio Agüero et Angel Di Maria. Paulo Dybala et Gonzalo Higuain ont débuté la rencontre donc sur le banc.

L’Argentine a raté son entrée en lice face à l’Islande, et c’est la Croatie qui en profite, en évinçant son rival le Nigeria sur le score (2-0) à Kaliningrad, pour prendre la première place du groupe D.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *