Médias : Rôle des médias et de l’information dans la construction démocratique en Haïti au cœur de la célébration des 16 ans de GM

Par Eberline Nice Nicolas

P-au-P, 1 nov. 2017 [CoupDoeil] — Le Groupe Médialternatif a marqué ses 16 ans (20 octobre 2001 – 20 octobre 2017) d’existence le mardi 31 octobre 2017  autour d’une table ronde sur le rôle des médias et de l’information dans la construction démocratique en Haïti.

Cette conférence débat a réuni  un grand public, composé de toutes les structures sociales de la société, parmi lesquels figurent étudiants, professeurs, journaliste, directeurs de média et membres du secteur privé des affaires, du corps diplomatiques, etc…

Le panel a été composé de trois intervenants dont, Hérold Jean François, directeur général de la Radio Ibo qui lui, a exposé la question du rôle de l’information dans la société démocratique faits et opinions pour éclairer et non manipulé.

« Les médias doivent faire un grand effort de contrôler les contenus des informations qu’ils  diffusent afin d’éviter de publier ou relayer une fausse information qui pourrait faire du mal aux gens qui l’écoutent», a déclaré Hérold Jean François lors de son intervention.

Il a indiqué qu’en « Haïti, nous n’avons pas une tradition d’informations mais une tradition de rumeurs ».

Le second panéliste Wilson Jaboin, spécialiste en communication sociale et politiques publiques, son allocution était basée sur la qualité de l’information, responsabilité des médias et défi du contexte politique et économique.

« Les Journalistes généralistes, constituent un handicap dans la question de la qualité de l’information en Haiti » fait savoir le professeur Wilson Jaboin.

D’après lui, il existe des contingences, propres à Haïti, comme l’absence de spécialité ainsi que des journalistes généralistes, engendrant une presse d’opinion.

Est-ce qu’il y a de l’information qui n’est pas manipulée ?, s’interroge, pour sa part, le spécialiste en politique publique, Wilson Jabouin.

Cependant, face au pouvoir dévastateur des réseaux sociaux en Haïti,  les médias ont la responsabilité de rétablir l’équilibre, soutient-il.

La sociologue féministe et militante des droits humains, Danielle Magloire, pour sa part, a procédé sur le sujet portant sur l’information et opinion pour retisser les liens qui unissent les médias et la société.

Pour elle, les médias influencent la société et ils sont influencés, eux aussi, par la société.

Au terme des interventions, un des assistant eu à déclarer que nous n’aurons pas une meilleure Presse en Haïti tant que la société Haïtienne  reste telle quelle.

Plusieurs personnalités ont été présentes lors de cette table ronde, dont le co-directeur du Collectif des Défenseurs Plus, Antonal Mortimé, le directeur du Réseau national de défense des droits humains (Rnddh), Pierre Espérance, le directeur de la Radio Téle Kiskeya, Marvel Dandin, le président du Conseil électoral provisoire (Cep), Léopold Berlanger, le recteur de l’Université Quisqueya Jacky Lumarque ainsi que des représentantes et représentants issus de différents secteurs de la société, entre autres.

Le groupe Médialternatif a été créé par Gotson Pierre, Vario Serant et Ronald Colbert en 2001. Aujourd’hui, le GM compte trois entités qui sont: Acces média, AlterPresse et AlterRadio qui se veut beaucoup plus qu’une Webradio.

Source : AlterPresse

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *