Haïti –Taiwan/Energie : Jovenel Moïse veut miser sur Taïwan pour changer la matrice énergétique d’Haïti

Photo: Le Nouvelliste

P-au-P, 2 juin 2018 [COONEWS] — Le séjour officiel du président Jovenel Moïse, s’achève ce samedi 2 juin 2018. A la tête d’une forte délégation de plus d’une trentaine de personne,  le chef de l’Etat revient avec sa valise pleine de promesse mirobolante concernant l’éventuelle électrification du pays.

Avec le support de Taiwan, le chef de l’Etat veut concrétiser son projet phare, d’électrifier Haïti entre 18 à 24 mois. Une déclaration qu’il avait faite au mois de juin 2017.  Le président Moise qui avait évoqué en maintes reprises pour des raisons économiques, la priorité est à l’énergie solaire, l’éolienne, l’hydroélectricité, la biomasse et le gaz naturel comme combustible, veut changer les donnes.

Lors de son séjour officiel à Taïwan le Président Jovenel Moïse en visite à la « Taiwan Power Company » connue aussi sous le nom de « Taipower », une entreprise publique de production et de distribution d’électricité (près de 30,000 employés) a soumis aux responsables taïwanais son projet d’électrification d’Haïti.

Le chef de l’Etat avait souligné l’an dernier qu’il voulait doter le pays d’un « réseau électrique national ». Le dernier réseau en date du pays, a été inauguré par l’ex-dictateur Jean-Claude Duvalier dans les années 1970.  Le président Moïse avait évoqué trois études réalisées entre 1977 et 2016 par des Allemands, des Américains et des Français de l’EDF.

D’après un article du journal Le Nouvelliste, ces trois études avaient indiqué, qu’il faut un coût moyen de 250 millions de dollars pour 500 km de réseau haute tension, 4 100 km de réseau moyenne tension pour tout le pays.

« Haïti a besoin de 800 mégawatts […] » fait savoir le président Moïse devant des responsables et des techniciens de la Taïwan Power, la compagnie nationale d’électricité. Cependant, il déplore le fait qu’il est inconcevable que sur chaque 100 haïtiens, moins de 30 ont accès à l’électricité.

Ce projet est réalisable, laissent entendre les techniciens de la Taïwan Power Compagny. Ils projettent de retourner en Haïti la semaine prochaine pour poursuivre leurs études. Ils  étaient au pays l’année dernière pour évaluer le réseau électrique haïtien.

Rappelons que la capacité installée en Haïti est entre 250 et 400 mégawatts mais en raison d’équipements obsolètes et en mauvais état, la capacité disponible est de seulement 244 MW (ref. Banque Mondiale. À titre de comparaison, Taïwan dispose d’une capacité disponible de 45,000 MW.

Selon Moïse, le projet d’électrification d’Haïti se fera en 3 Phase étapes, notamment la Zone de l’aire métropolitaine, la deuxième phase c’est la Construction d’un réseau national et en dernier lieu c’est l’Interconnexion des réseaux.

Outre la proposition Taiwanaise, soulignons que la proposition chinoise, fait miroiter les besoins de Port-au-Prince et de la zone métropolitaine en énergie électrique. Ils ont été estimés à 600 MW. Jusqu’à date aucune information n’a été divulguée dans la presse concernant la réalisation de ce projet.

Entre le projet Chinois et celui de Taiwan, d’aucun se questionne pour savoir lequel des deux offriront plus d’avantages pour la concrétisation de ce projet ambitieux, qui contribuerait à sortir le pays dans le marasme économique et la situation délétère du pays.

Source combinée : Haitilibre, Le Nouvelliste

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *