Haïti-Société : Première édition du festival du livre à Belle-Anse

 

P-au-P., 6 nov. 2017 [CoupDoeil] — Maherline Jean François, projette d’organiser dans sa ville natale à Belle-Anse (Département du Sud-est), la première édition du festival du livre  le 9 décembre 2017, en vue de susciter chez les jeunes la nécessité de lire.

Située à quelque 130 km de la capitale et baignée par la mer des Caraïbes, Belle-Anse dont l’ancien nom est « Saltrou Grande Pointe », fut élevée au rang de commune en 1960 avec quelque 191 localités et 102 habitations.

Jeune et dynamique, à seulement 22 ans elle dirige déjà un centre culturel et compte à son actif la publication d’un recueil de poésie intitulé « Pleurs de ma plume ».

Pleine de fougue, la jeune femme qui se veut ambassadrice de la culture de son pays travaille ardemment à la réalisation  de plusieurs projets visant l’expansion éducative, culturelle et littéraire des jeunes de son terroir natal.

L’équipe de CoupDoeil l’a rencontré et essayé de  découvrir en quelques questions la personnalité et les réelles motivations de la Belle-Ansoise.

Cinquième d’une famille de 7 enfants, Maherline Jean François a partagé ses études classiques entre le centre Alcibiade Pommayrac, le centre d’apprentissage Collège Suisse tous deux à la ville de Jacmel et le collège Isaac Newton de Carrefour. Une fois bouclée le cycle d’étude classique, la jeune femme s’est orientée vers les sciences administratives à Craan learning center ou elle est actuellement étudiante.

Toutefois, parallèlement à ses études secondaires la passionnée de la culture, d’écriture, de jeux éducatifs a publié en 2014 en collaboration avec Olga Jean Baptiste son premier recueil de poésies « Pleurs de ma plume » aux éditions Pulucia ».

« Je n’ai jamais pensé qu’un jour je partagerais mes écrits et c’est la meilleur expérience que j’ai vécue: passage de lectrice à l’écrivaine », argue-t-elle.

Les initiatives de Maherline Jean François

La Co-animatrice de l’émission société et culture sur la radio Tweet-fm de Jacmel s’engage pour le développement de sa communauté. Elle travaille ardemment à la réalisation de plusieurs projets visant l’expansion éducative, culturelle et littéraire des jeunes de son terroir natal.

En conséquence  la native de Belle Anse a mis sur pied la bibliothèque Chantale Désamarrâtes, nom d’une ancienne militante de la dite commune.

« Je voulais instituer dans ma ville une bibliothèque qui doit porter les jeunes à prioriser les activités éducatives, la lecture au lieu que les inciter à écouter le chawa pete » insiste-t-elle.

« Après un collecte de bouquin auprès de mes amis, j’ai pu lancer la bibliothèque. Laquelle biblio qui a déjà réalisé diverses activités : atelier d’écriture et de peinture en juillet dernier et formation sur l’importance de la lecture au mois d’octobre. Mais en partenariat avec les éditions pulucia j’ai lancé le centre culturel Ovigo Théodore, nom d’un ancien poète et militant de la commune, dans le même local » fait savoir Maherline Jean François.

Malgré ces nombreuses avancées, Maherline Jean François avoue qu’elle n’a obtenu de subvention d’aucune autorité.

Cependant, l’ouverture du centre est programmée pour le 8 décembre prochain et elle annoncera le premier festival du livre de Belle-Anse le 9 décembre 2017, soutenu par L’inisyativ Mustapha Kemal.

Ce festival qui aura lieu à l’ occasion de la fête patronale de la ville le 10 décembre 2017. Cette activité aura pour invité d’honneur M. Jacques Adler Jean Pierre, le journaliste culturel de la Radio Caraibes FM. Elle réunira également plusieurs écrivains et des représentants de plusieurs maisons d’éditions. Sont aussi prévus un concours de génie et une soirée acoustique.

Par Marly Gabrielle Laloi

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *