Haïti-Politique : Vers le renforcement des liens de coopération entre Haïti et la France

P-au-p, 12 déc. 2017 [CoupDoeil] — Le président de la République, Jovenel Moïse a rencontré ce lundi 11 décembre 2017, son homologue français, Emmanuel Macron au Palais présidentiel de l’Elysée, dans le cadre du sommet « One planet summit » qui réunira plus d’une centaine de représentants de plusieurs pays à travers le monde.

Accompagné entre autres, de certains entrepreneurs haïtiens, des ministres des Affaires étrangères, de l’Environnement, du Commerce et de conseillers, le président Jovenel Moïse affirme avoir rencontré son homologue  Emmanuel Macron pour renforcer les liens d’amitié existant entre les deux pays et pour lui présenter la vision de son administration articulée autour des actions de la Caravane du changement.

« Au cours de nos échanges, nous avons convenu de renforcer les liens commerciaux entre les pays, la coopération en matière d’éducation à tous les niveaux, surtout l’enseignement supérieur et la formation professionnelle, et aussi les capacités des institutions de l’État haïtien, pour mieux faire face aux défis du développement » soutient le chef de l’État lors de sa déclaration à l’Elysée.

Il en a profité pour saluer le leadership et l’engagement profond du président Macron pour la tenue du Sommet sur le financement de l’action sur la problématique du changement climatique.

« Haïti soutient fortement  cette initiative », a dit le chef de l’État Jovenel Moïse.

Pour sa part, le président de l’Hexagone, Emmanuel Macron s’est dit heureux d’avoir pu échanger avec le président haïtien sur des sujets internationaux qu’ils ont en commun, de même que des sujets bilatéraux.

« Il est extrêmement important que le président puisse être présent dans ce sommet, parce que son pays a connu dans sa chair les conséquences du réchauffement climatique et les dérèglements climatiques, a dit le chef de l’État français.

Ce premier entretien leur a permis de saluer la qualité  des relations franco-haïtiennes et d’exprimer leur volonté d’œuvrer en faveur du changement indispensable au redressement d’Haïti et à l’amélioration  des conditions de vie de la population.

Le président français Emmanuel Macron a salué le travail très important réalisé par le président Jovenel Moïse  dans la lutte contre la corruption, le renforcement de l’État de droit et promet le soutien de la France en ce sens.

Le président français s’est aussi félicité  pour la finalisation d’ici les prochains mois d’un  accord qui permettra d’œuvrer en la matière, ainsi que les initiatives bilatérales qui ont été prises, en termes de formation  de la fonction publique, qui est un élément de structuration  de l’État de droit. Il souhaite, a-t-il dit, consolider l’aide internationale et la part des investissements français en Haïti.

« Haïti fait partie des pays prioritaires de notre coopération. Nous accordons une grande importance à la coopération bilatérale dans ce cadre », déclare M. Macron.

La France par le truchement de l’Agence française au développement s’est concentrée sur  les trois secteurs prioritaires, à savoir l’éducation, la bonne gouvernance et la lutte contre le réchauffement climatique.

En matière d’éducation, le plan d’action établit en 2015 sera intégralement exécutée avec 50 millions d’Euros, et en matière de changement climatique, le travail conduit depuis deux ans, a permis d’aboutir à un fonds vert d’application  et de gestion  des bassins versant pour 30 millions de dollars américains.

« Haïti pourrait devenir à ce titre le premier pays à avoir un projet d’adaptation dans le cadre  de ce fonds  vert » soutient Macron.

Macron réaffirme son souhait que des entreprises françaises viennent investir en Haïti. Il compte les y pousser par des initiatives mutuelles et des accompagnements.

A rappeler que lors de la visite du président français François Hollande en Haïti le 12 mai 2015, il avait promis que la France apporterait son soutien à la modernisation du système éducatif haïtien, à la formation des enseignants dans les écoles, les lycées et les universités.

Parmi les diverses initiatives envisagées par Hollande à l’époque, figuraient l’envoi de missions en Haïti, l’introduction de nouvelles technologies pour accéder à toutes les connaissances, l’augmentation du nombre d’étudiantes et d’étudiants haïtiens en France.

Jean Elie Paul

Source : L’Union

Photo: Compte tweeter du président Jovenel Moise

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *