Haïti-Politique: Moïse Jean Charles annonce la poursuite de la mobilisation contre le budget 2017-2018

P-au-P, 20 sept. 2017 [CoupDoeil] — En marge de sa participation à la 72e conférence des Nations unies, le président de la République, Jovenel Moïse, a envoyé un message au peuple haïtien. Tout en plaidant pour un retour au calme, le chef de l’État demande à la population de prendre les précautions nécessaires afin de limiter les dégâts durant le passage de l’ouragan Maria sur le territoire.

Dans une conférence de presse tenue ce mardi 19 septembre 2017, le leader de Pitit Dessalines rejette les déclarations faites par l’équipe au pouvoir sur les allégations faisant croire que c’est une partie du secteur privé qui finance les manifestations dans les rues de la capitale Portau- Prince. Le responsable de Pitit Dessalines a annoncé trois journées de mobilisation, allant du mercredi 20 au vendredi 22 septembre 2017, pour continuer de protester contre le budget 2017-2018 controversé et voté par le Parlement.

Le calendrier prévoit des manifestations à Pétion-ville, ainsi que devant le Palais national et le Parlement haïtien au Bicentenaire. Tout en donnant le calendrier de ces trois journées de mobilisation, l’ancien sénateur Jean Charles Moïse, souligne que ce mercredi 20 septembre, la première journée de la manifestation montera à Pétion ville pour redescendre par Bourdon et aboutir devant les ruines du Palais National.

Alors que le jeudi 21 septembre, les manifestants sillonneront les quartiers populaires de la capitale en passant par Delmas 2 pour se rendre devant le Parlement afin de cracher leurs colères et leurs frustrations aux députés et sénateurs.

Vendredi 22 septembre, contrairement à leur programmation préalable de se rendre à Pèlerin 5, devant la résidence du chef de l’État Jovenel Moïse, et suite aux discussions avec la Police nationale d’Haïti (PNH), ils se sont entendus pour modifier le parcours en se rendant plutôt devant le Conseil électoral provisoire (CEP), pour dénoncer la manière dont l’Éxécutif et le Parlement s’entendent pour mettre en place un conseil électoral permanent dédié au service du pouvoir, garant du statu quo. Puis, la manif prendra la direction de la route de l’aéroport pour se rendre devant la Société nationale des parcs industriels (Sonapi), pour soutenir la lutte des ouvriers pour de meilleures conditions de vie.

En vue de garantir le succès de cette deuxième phase de mobilisation, le leader de Pitit Dessalines lance des consignes précises aux manifestants. Il leur demande de mettre leurs chemises à l’intérieur de leurs pantalons pour éviter de donner des prétextes aux forces rétrogrades et réactionnaires.

Rappelons que le budget contesté, à la base de la mobilisation antigouvernementale, a été voté par la chambre basse, le samedi 9 septembre 2017, en deuxième lecture, avec 78 voix pour, 5 abstentions et 8 contre. Ce même document a été également adopté au sénat avec une légère modification, dans la soirée du mercredi 6 septembre 2017, avec 18 voix pour, 2 abstentions et 1 contre.

Jean Élie Paul

Source: Le National

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *