Haïti-Politique: Le président Jovenel Moïse rencontre les partis

P-au-P, 15 sept. 2017 [CoupD’oeil] – Une rencontre s’est tenue entre le président Jovenel Moïse et des représentants de partis politiques le jeudi 14 septembre 2017 au palais national.

Cette rencontre a réuni plusieurs dizaines de représentants de partis dont OPL, Bouclier, PHTK, KID, LAVNI et UNIR-Haïti. L’idée a été de toucher l’institutionnalisation de la vie politique et le financement des partis politiques.

Il est rappelé dans un communiqué du palais national que le fonctionnement, la formation et le financement des partis politiques sont clairement encadrés par la loi. Le chef de l’État entend toutefois empêcher le gaspillage des fonds publics alloués aux partis en période électorale en prescrivant l’existence de partis institutionnalisés.

La question du budget 2017-2018 a tout de même surgi lors des discussions. La majorité des représentants ont demandé au président de revenir sur sa décision concernant la publication de cette loi finance dont le vote a conduit à des protestations de rue violentes dans la capitale mardi. Bilan : un mort, plusieurs blessés et des véhicules incendiés.

Le président de la République a continué à défendre sa position par rapport au budget sans toutefois donner une réponse définitive sur sa publication officielle.

Les représentants de partis ont mis en garde  Jovenel Moïse contre toute forme de diversion politique par rapport à l’actualité qu’il pourrait fomenter avec cette rencontre, a laissé entendre le  responsable du parti UNIR- Haïti, Clarens Renois.

Parmi les partis politiques ayant boudé la rencontre figurent Vérité, Inite et Fusion des Sociaux-Démocrates.

Selon la responsable de la Fusion, Edmonde Beauzile, le moment n’est pas à la parole mais à l’acte. Le président doit répondre aux différentes revendications du peuple. Elle affirme que si son parti avait pris part à la rencontre cela n’aurait pas fait bonne impression, mais aurait plutôt signifié un manque d’égard vis-à-vis des souffrances du peuple haïtien.

Depuis mardi des foyers de tension continuent de se manifester dans la capitale par des pneus enflammés. Lundi 18 septembre une grève nationale des transports est annoncée par l’Association des Propriétaires et Chauffeurs d’Haïti (APCH) pour forcer le président à renoncer à la publication du budget dans Le Moniteur.

 Eberline Nice Nicolas

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *