Haïti- Éducation : Un Concours de texte pour revaloriser l’éclat de la Bataille de Vertières

Par Magdarline Gédéon

P-au-P, 2 nov. 2017 [CoupDoeil] —  Le Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) prévoit d’organiser ce 18 novembre un concours national pour commémorer la Bataille de Vertières.

La bataille de Vertières du 18 novembre 1803 est la plus grande et la dernière des trois grandes batailles de la guerre de l’indépendance. Les deux autres grandes batailles sont celle de la Ravine-à-Couleuvres du 23 février 1802 suivie de celle de la Crête-à-Pierrot (4-24 mars 1802).

Le concours s’articulera autour de cette réflexion : « Sous le commandement du Général en chef Jean-Jacques Dessalines, l’armée indigène étonna le monde le 18 novembre 1803. Comment s’inspirer de la prouesse de la Bataille de Vertières et de l’idéal Dessalinienne pour faire face aux défis auxquels est confronté aujourd’hui la République d’Haïti »?

« Sou lotorite jeneral an chèf Jean-Jacques Dessalines, Lame endijèn nan etone lemonn antye lan dat 18 novanm 1803. Kouman nou ka enspire de kokenn viktwa Vètyè a ak gwo lide Dessalines yo pou nou leve defi peyi d Ayiti ap fè fas jounen jodi a ? »

Le Directeur de l’Enseignement Secondaire, Maxime Mérilas, dans une conférence pour la presse a fait part des objectifs du dit concours.

D’après lui, ce concours vise à  porter les jeunes des classes humanitaires à réfléchir sur le rôle et l’importance de la Bataille de Vertières dans la formation de l’État haïtien, de sensibiliser les jeunes sur le symbolisme de cette bataille qui octroya la liberté aux haïtiens.
En dernier, il visera également à éveiller en eux  l’esprit de solidarité et de patriotisme.

D’après Lucien Jura, porte-parole de la Présidence, cette initiative bénéficiera du plein support du président Jovenel Moïse, car dit-il, elle suscitera chez la Jeunesse haïtienne le désir de s’engager et de s’impliquer dans la lutte pour le changement.

Les textes seront reçus jusqu’au 10 novembre, manuscrits ou imprimés. Au terme du concours, trente lauréats seront récompensés, en raison de trois par département.

A croire les dires du porte-parole de la présidence, d’autres concours de ce genre seront organisés dans le but de renouer avec les dates marquant l’histoire nationale comme le 1er janvier, le 18 mai et le 18 novembre.

Les Modalités du concours :

1 – Le candidat doit soumettre un texte en écriture libre, en manuscrit ou saisi par ordinateur (Format : 8 ½ x 11, Interligne : 1.5, Police de caractère : 12, Times New Roman ;

2 – Le candidat doit veiller au respect du sujet choisi, à la qualité littéraire et à la portée sociale de son texte ;

3 – Le texte, rédigé en créole ou en français, ne doit pas excéder 4 pages Format : 8 ½ x 11 pouces ;

4 – Le candidat doit soumettre deux copies de son texte, dans une enveloppe jaune à la direction départementale de sa zone au plus tard, le 10 novembre 2017. Dans la première page, le candidat veillera à ne rien écrire au dos de la feuille mentionnant son nom, classe et école ;

5 – Les copies du texte doivent être munies du sceau de l’établissement scolaire fréquenté par le candidat, avec la mention sur le dos de l’enveloppe « Concours de texte / Célébration du 214e anniversaire de la bataille de Vertières » L’école assume la responsabilité du texte produit par l’élève participant audit concours.

6 – À la remises des copies de son texte, la Direction départementale remettra une fiche de réception scellée au candidat ;

7 – 30 textes, à raison de trois textes par Direction Départementale d’Éducation (DDE), seront sélectionnés par le jury qui déterminera après audition le classement final ;

8 – Les 30 finalistes du concours recevront chacun des primes lors de la cérémonie finale du concours et seront invités à participer à la commémoration du 18 novembre au Cap-Haïtien et à visiter la Citadelle ;

9 – La participation est gratuite.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *