Haïti-Culture : Deux amis retrouvés après de longues années grâce à 10 euros

P-au-P, 14 juin 2018 [COONEWS] — A l’ occasion du premier festival de film, qui s’est tenu dans la province française Buoux du 6 au 13 mai dernier, deux jeunes réalisateurs haïtiens ont réalisés un court-métrage intitulé « 10 euros », plongeant ainsi les amants du cinéma dans une réalité invraisemblable.

Dans ce court métrage d’environ 5 minutes,  les deux réalisateurs Sindy Jn Baptiste et Etienne Margetson ont voulu montrer aux cinéphiles qu’une amitié peut durer toute l’éternité, malgré la distance et les circonstances de la vie.

Contrairement aux vielles adages de la citation Anglaise, faisant croire que « le moyen de perdre un ami, c’est de lui prêter de l’argent ». En donnant ce 10 euros à son ami, cette jeune fille ne savait pas qu’elle allait retrouver son vieil ami plusieurs années après grâce à ce don généreux qu’elle lui avait fait lors de leurs tendres enfances.

Etant devenu vieux, malgré qu’il était fauché, il a su attendre le bon moment pour noyer son chagrin dans le restaurant qu’appartient son amie de longue date. Par ce court-métrage, les réalisateurs voulaient montrer que l’argent pouvait défier les barrières d’une amitié perdue depuis plusieurs années.

Le Kino Kabaret international de Buoux 2018 a réuni environ une cinquantaine de personnes venues d’horizon divers, parmi eux figuraient les deux professionnels haïtiens. Cette activité s’était tenue  au village de Buoux.

Les deux réalisateurs font partie de l’Association Timoun Eklere, elle travaille dans la défense et la participation du droit des enfants. Dans cette optique, elle produit une émission sur la Radio Télé Caraïbes Fm, intitulé « Places aux enfants ».

Le voyage de ces deux jeunes a été rendu possible grâce à l’Ambassade de France en Haïti et de l’Association Timoun Eklere.

 

Un extrait du film :

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *