Haïti-Caricom : Haïti veut renforcer sa résilience aux changements climatiques, plaide Jovenel Moïse

P-au-P, 26 févr. 2018 [AlterPresse] —  Le chef de l’État Jovenel Moise a plaidé en faveur de la lutte contre les changements climatiques, pendant les prochaines années pour Haïti, lors de son discours, ce lundi 26 février 2018, à la 29e réunion de la Communauté des Caraïbes (Caricom).

« La République d’Haïti est très attachée à la dimension environnementale du développement durable. Petit État insulaire en développement, elle est déterminée à renforcer sa résilience aux cyclones qui secouent chaque année la région des Caraïbes, entre autres » annonce-t-il devant de hautes personnalités de la Caraïbe.

Il indique que le peuple haïtien, tout comme le reste de la région, nourrit de grandes inquiétudes pendant les saisons cycloniques, car les dégâts causés par le passage des ouragans Matthew, Irma et Maria en 2016 et 2017 ne sont pas près d’être réparés et ont laissé de profondes meurtrissures dans les esprits.

« C’est un signal fort qui est lancé quant au redimensionnement et à l’affirmation du leadership collectif régional. A ce propos, je compte beaucoup sur votre bonne volonté à mettre à contribution vos ressources habituelles pour la conduite effective et le succès de ces deux journées de travail » fait savoir le chef de l’État devant une dizaine de chefs d’état ou de gouvernements de la Caraïbe.

Moise a rappelé que Haïti, assure la présidence de cette institution régionale pour la deuxième fois, depuis son intégration à la Communauté de la Caraïbe. Ainsi, dit-il qu’il assume à un moment très spécial où la région des Caraïbes a connu un nombre élevé de phénomènes atmosphériques extrêmes provoqués en grande partie par le réchauffement climatique.

Face à cette situation, Moïse encourage à maintenir le momentum de l’accord de Paris sur le climat (adopté le décembre 2015) ainsi que l’impulsion pour une nouvelle dynamique plus favorable à la lutte contre les changements climatiques.

Par ailleurs, le premier ministre de la grenade Keith Mitchell a mis en exergue la vulnérabilité des petits États face aux désastres.

Le secrétaire général de la Caricom, Irwin Laroque, plaide pour que les différents acteurs travaillent de concert en vue de créer une communauté plus résiliente au changement climatique.

Plusieurs thématiques ont été menues de cette première journée de discussions notamment : l’officialisation du français comme langue de la Communauté au côté de l’anglais et la mise en place d’un système d’assurance commun au bénéfice des différents états de l’organisation régionale.

En prélude à la 29e Réunion Inter-session de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la CARICOM, le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) avait organisé une causerie, le vendredi 23 février 2018, autour du rôle et de l’importance d’Haïti au sein de cette organisation régionale.

Crédit Photo: https://twitter.com/moisejovenel

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *