Canada-Haïti/Art : Le spectacle de Michel Martelly annulé à Montréal

Crédit : Lakay Press — Lakay.press

P-au-P, 22 mars 2019 [COONEWS] —  Le spectacle de l’ancien président haïtien Michel Martelly, plus connu sous le pseudonyme de « Sweet Micky », a été annulé ce vendredi 22 mars moins de quelques heures avant son déroulement dans la ville de Montréal, selon le quotidien canadien La Presse.

En proie à de sérieuses critiques depuis plusieurs semaines, provenant de divers organismes canadiennes et haïtiennes qui ont dénoncé les propos obscènes contenu dans les chansons de Sweet Micky, jugés  «misogynes » et «violentes ».

D’après Radio Canada, Carl-Edward Osias, de Bassmint Management, promoteur du concert de l’ex-président haïtien, a confirmé l’annulation du spectacle. Les raisons de celle-ci ne sont pas encore connues.

Des personnes avaient demandé l’annulation du spectacle, mais la raison de ce report à une date indéterminée serait autre, selon le porte-parole de Bass Mint Records, organisation qui s’occupait de la soirée.

« Ça n’a aucun rapport avec la manifestation, a indiqué Bernier Sylvain au téléphone. Ce sont les démarches administratives en Haïti qui n’ont pas été faites à temps. » Fait savoir le journal canadien La Presse.ca.

Il parait que deux musiciens n’auraient ainsi pas réussi à obtenir les visas dans les délais requis.

Cepedant, la Mairesse du Canada Valérie Plante avait affirmé en entrevue à Gravel le matin avoir demandé à Ottawa de refuser l’entrée en sol canadien de l’ancien président haïtien.

« On a fait les pressions nécessaires pour qu’[Ottawa] porte une oreille attentive [à ce cas] », a ajouté la mairesse.

Lundi, sept organismes, dont la Maison d’Haïti et le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQ CALACS), avaient écrit à la mairesse pour lui demander d’user de « tout son pouvoir politique » afin que Michel Martelly ne se produise pas à Montréal.

Dans leur lettre, Michel Martelly est qualifié de « misogyne notoire qui fait l’apologie du viol ».

Pour le sociologue Frédéric Boisrond, qui a mené la fronde contre le spectacle de Michel Martelly, son annulation est un vrai soulagement. Comme il l’a exprimé à l’émission Le 15-18, la pression exercée par les organismes a eu son importance :

Une manifestation était prévue à 19 h devant le Plaza Centre Ville par le collectif Solidarité Québec-Haïti, pour empêcher que Michel Martelly se produise sur scène.

Les femmes du Québec unissent leurs voix à celles d’Haïti pour dire : stoppons la misogynie. [Michel Martelly], c’est une personne qui a élevé la haine des femmes au niveau d’une politique qu’il applique, lit-on.

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *