ACP-UE : Deux résolutions votées, trois rapports approuvés

P-au-P., 22 déc. 2017 [CoupDoeil] — Au terme de la 48e session de l’Assemblée ACP et de la 34e session de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, réunissant les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et de l’Union européenne (UE), qui se sont tenues dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince du 13 au 20 décembre 2017, deux résolutions ont été adoptées alors que 3 rapports ont été approuvés par les Européens et Africains, les députés européens et des pays ACP ont plaidé pour un développement économique durable au bénéfice des communautés locales.

Les députés ont souligné les effets négatifs du tourisme de masse sur l’environnement. Le tourisme durable, respectueux des besoins et traditions des communautés locales, disent-ils, doit être encouragé comme vecteur de développement économique dans les pays ACP. « Le changement climatique augmente la fréquence, l’intensité des catastrophes naturelles », relatent les membres ACP-UE dans une résolution d’urgence faisant référence aux dégâts causés en septembre par les ouragans Irma et Maria qui ont ravagé plusieurs îles des Caraïbes.

Fort de ce constat, les membres ont adopté une résolution d’urgence invitant les États les plus exposés à intégrer les stratégies d’adaptation au changement climatique dans leurs politiques de développement durable et l’UE à soutenir ces efforts en intégrant le soutien au développement de la résilience des populations locales dans ses programmes et projets, selon un communiqué de l’ACP-UE.

Dans la seconde résolution d’urgence, les députés des pays ACP et UE ont aussi décidé de l’envoi d’une mission en Mauritanie chargée d’observer les progrès en matière de l’État de droit et de la mise en oeuvre de la feuille de route pour l’éradication de l’esclavage. Une pratique vivement dénoncée lors du débat autour de la situation des migrants et réfugiés en Libye.

« Une déclaration des coprésidents appelle toutes les instances internationales à fournir l’assistance nécessaire à la protection des migrants et salue la création d’une force opérationnelle conjointe UE-UA-NU pour sauver et protéger les vies de migrants qui subissent l’insécurité et les conséquences de l’inexistence d’un gouvernement central en Libye », fait-on savoir.

Les coprésidents appellent encore à promouvoir les voies légales de migration et à s’attaquer aux causes profondes de la migration irrégulière.

Trois rapports approuvés

Par ailleurs, trois rapports ont été approuvés lors de la séance de vote mercredi après-midi. Soulignons entre autres, celui sur l’économie bleue, qui vise à développer des pôles d’activités et de croissance autour des mers et des océans, tout en tenant compte des préoccupations écologiques (pollution), de la fragilité du milieu marin (surexploitation des ressources, exploration minière), du caractère épuisable des ressources disponibles (contrôle de la surpêche et lutte contre la pêche illégale) et faciliter l’amélioration des moyens de subsistance des communautés côtières ou insulaires. Les membres invitent les États de l’UE et des ACP à investir davantage dans les systèmes de soins de santé pour un déploiement rapide en première ligne en cas d’urgence de santé publique (choléra, paludisme, Ebola, hépatite B) et une amélioration générale de l’accès aux soins.

« L’interdépendance entre sécurité et développement dans les politiques UE et ACP est largement reconnue. Le manque de sécurité empêche la réalisation des programmes de développement, les investissements et la création d’emploi alors que le manque de perspectives de développement, la pauvreté nourrissent l’insécurité, le terrorisme», lit-on dans le communiqué. Ces différents aspects devraient être intégrés dans les négociations post- Cotonou pour augmenter l’impact des instruments européens de soutien à la sécurité et au développement.

L’on doit souligner que la 35e session de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE se tiendra du 18 au 20 juin 2018 dans un des pays de l’Union européenne.

Jean Élie Paul

Source: Le National

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *